Woman VS Wild

28 fév2013

** Attention – Âmes sensibles s’abstenir **

On en parlait tous depuis longtemps : il fallait faire un week-end aux Blue Moutains, les fameuses montagnes bleues comme l’indique leur nom à seulement deux heures de Sydney. De magnifiques points de vues, un retour à la nature enivrant, des chutes d’eau énormes…

ACTE I

Tout commençait bien : on s’était décidé pour le week-end dernier et j’avais donc réservé une auberge à Katoomba – la ville principale des Blue Moutains – pour notre groupe de 12. On se lève tous de bonne heure et de bonne humeur pour prendre le train à 8h et là, déjà, grosse déception : il pleut ! Mais quand je vous dis qu’il pleut, ce n’est pas la petite averse ou même le crachin breton ! Non non, c’était plutôt des seaux d’eau qui se déversaient sans s’arrêter. Autant dire que arrivés à l’auberge, on était tous dépités, impossible de sortir se balader ! Mais on ne se décourage pas pour autant et on s’occupe comme on peut avec jeux de cartes, papiers, crayons !

Le lendemain matin, c’est avec un grand plaisir que nous découvrons qu’il ne pleut plus *O miracle !* et après un petit déjeuner, nous partons donc en route pour de nouvelles aventures ! On regarde la carte, le chemin est choisi : c’est parti !

Nous découvrons alors avec une joie non contenue la forêt des Blue Mountains, les chemins sont boueux mais cela ne nous arrête pas. Il y a beaucoup de points de vue et nous voyons enfin les « Three Sisters » de nos propres yeux ainsi que les « Katoomba Falls », c’est magnifique ! On prend beaucoup de photos (moi j’ai oublié mon appareil photo, super… Heureusement qu’on est 12 !) et on se prend une petite douche dans les Katoomba Falls ! On s’amuse bien !

Ca c’est la partie plaisante de l’aventure….

ACTE II

Après avoir fait trempette, on voit que le sentier continue et nous indique que les « Three Sisters » sont à deux heures de marche, on se sent d’attaque pour continuer, on a envie d’en voir toujours plus ! (A ce moment là, on a déjà perdu 3 filles par contre, elle ne feront pas le même chemin que nous)

Peu de temps après, on croise des belges qui nous disent : « Fuyez pauvres fous ! N’allez pas par là, avec la tempête d’hier des arbres sont tombés, il n’y a presque plus de chemin, tout est couvert de boue et il y a des sangsues partout !! » Nous : « Maiiis non ça va aller, on va aller voir quand même ! ».

C’est là que tout a basculé… Je lance un « Au fait, ça ressemble à quoi une sangsue ?? » tout en continuant à avancer. On arrive aux fameux troncs déracinés, les gars aident les filles à traverser car il faut vraiment grimper sans glisser. On les passe et là, l’horreur ! Des sangsues accrochées à nos chevilles. Ce qu’il faut savoir, c’est que quand ces trucs dégueulasses s’accrochent, c’est super difficile de les décrocher et la technique est d’approcher une flamme près de la sangsue.
Les gars gardent leur calme mais ce n’est pas vraiment le cas pour moi et Camille qui frôlons la panique. Le problème c’est que dès qu’on s’arrêtait pour enlever une sangsue, d’autres en profitaient pour monter sur nous !! On a vite compris qu’il fallait continuer à tout prix et vérifier qu’à la fin.

Mais si ce n’était que ça… On arrive, non sans mal, en bas du « Giant Stairway », un escalier de 900 marches en pente raide (300m) pour monter sur les Three Sisters, passage obligé car finalement, il n’y a pas de téléphérique et c’est le seul chemin. Donc vous choisissez quoi : sangsues ou escalier de la mort ?

Finalement, la rencontre intime avec les sangsues nous fait monter les 900 marches assez rapidement. Petit moment de désespoir quand même lorsqu’on voit en pleine ascension un écriteau indiquant « 1/2 way ».

EPILOGUE

C’est les mains /jambes boueuses que nous arrivons finalement au sommet, épuisés mentalement et physiquement, mais fiers d’avoir passé cette épreuve ! (Je suis prête pour Pekin Express ;))

Nous pouvons enfin profiter de la vue… Ca valait le coup au final car le point de vue « Echo Point » est vraiment magnifique. Nous pouvons admirer la forêt que nous venons de traverser jusqu’aux Three Sisters.

Ce week-end restera dans les mémoires ! Et finalement, même si on en a chié, c’est peut être un de mes meilleurs souvenirs pour le moment ! Comme quoi…

En ce qui concerne les photos, je les ai mises dans un nouvel album. Il y a des pures photos avec la cascade notamment !!

 

Il est fort dangereux Frodon de sortir de chez soi, on prend la route et si on ne regarde pas où l’on met les pieds on ne sait pas jusque où cela peut nous mener.

3 commentaires

  1. 1 mars 2013 à 17 h 25 min Cathy et Rémy dit:

    Salut Fanny,
    Belle promenade, pas de tout repos mais vous êtes jeunes.
    Et puis, sortir les « tongs » pour la photo, quelle clâââââsse !!!! parce que je suppose que tu n’es pas montée si haut avec ça aux pieds.
    Bisous


  2. 2 mars 2013 à 1 h 07 min fanny dit:

    Eheh, non en effet je ne suis pas montée avec des tongs, ca aurait été fou de ma part. Mais arrivée en haut, on a vite fait enlever nos chaussures pour enlever les dernières indésirables. Donc en attendant de se remettre de toute ces émotions, j’avais mis mes tongs !


  3. 9 mars 2013 à 22 h 52 min Cédric dit:

    Héhé, ça me rappelle quelque chose cette histoire… Dans mon lointain passé où j’étais à Sydney :)


Écrire un commentaire

Votre commentaire* :

Votre commentaire sera mis en ligne après validation.
*Champs obligatoires. L'email ne sera pas communiqué.

Date de départ pour Sydney : 08 Janvier 2013
Lorient : 16:10:09 - 22 °C
Sydney : 00:10:09
Distance Locmiquélic/Sydney 17 415 KM
Distance parcourue en Australie : 17600 KM
Photos prises : 5050 photos

> Lire la suite

Contactez-moi !