My days with the Anangu

6 déc2013

The Red Centre… Ce moment tant attendu ! L’Australie, la vraie avec sa terre rouge, ses 40°C à l’ombre et son peuple aborigène (ou Anangu). J’ai eu la chance de pouvoir le voir de mes propres yeux et je peux dire que ça a été court mais intense !

Après avoir vécu mon dernier jour de travail à Melbourne, je pars le lendemain pour Alice Springs en avion. Lors du vol, j’aperçois déjà la terre rouge et les grandes lignes qui paraissent délimiter des états mais qui sont en fait des grandes routes droites interminables. J’atterris à Alice et tout de suite, la chaleur m’accueille, enfin ! Je prends la navette pour aller à mon backpacker Haven. Je retrouve là-bas Lisa, que j’avais rencontrée à Melbourne et qui après son tour est finalement restée ici. Je profite de la piscine, les vacances ont officiellement commencées !
Je fais un petit tour de la ville mais la plupart des magasins sont fermés. Le soir même, on boit un verre au Annie’s Place avec Lisa et ses potes mais vu la fatigue accumulée ces dernières semaines, je ne traine pas !

Ce que je remarque à Alice Springs, c’est que la situation des aborigènes ne change en rien aux autres villes. Ils sont toujours à l’écart, dans la rue en train de boire. J’ai l’impression que tout est plus ou moins fait pour que les étrangers et les aborigènes ne se mélangent pas. C’est assez triste !
Par contre, le nombre de perroquets roses et gris est impressionnant (Cacatoès rosalbin) !

 

Jour 1 :

Le jour J est venu, départ à 6h du matin depuis le backpacker pour commencer mon tour de 3 jours/2 nuits dans le bush Australien. Je découvre mes 19 autres compagnons et le guide qui ressemble à un gros nounours australien, top ! Par contre, le groupe est essentiellement composé d’allemands (14 quand même !) donc dès que les grosses blagues en allemand dans le bus ont commencé, je me suis dit que ce serait peut être assez long.

Il faut 5 heures de route pour arriver au parc national de l’Ayers Rock (ou Uluru pour son nom aborigène), donc on s’arrête de temps et temps, dont une ferme de chameau, avec des dingos (tout tristes), kangourous et émeus.
On découvre ensuite notre premier camp –précaire–, on mange nos sandwichs et on fonce au fameux rocher. Visite rapide du cultural centre puis il fait tellement chaud que la marche tout autour du rocher est fermée, mais on peut quand même faire la Mala Walk de 2km à la base du rocher. On peut même apercevoir des peintures abos ! Je fais la connaissance alors d’Helena, une chinoise/américaine de Boston avec qui je m’entendrai bien tout le long du séjour.

Retour au camp, piscine et douche s’imposent après cette chaleur ! On retourne au rocher pour voir le Sunset. Les chinois sont de sortie avec le champagne et les petits gâteaux. Les photos crépitent et puis il est temps de revenir au camp pour manger nos pâtes bolognaises au kangourou :).
Surprise du soir : il n’y a pas de tentes, on dort tous dans des swags sous les étoiles. Il fait tellement chaud que personne ne râle, et trop fatigués pour se préoccuper des éventuelles bêtes qui pourraient surgir (dingos, scorpions, araignées, serpents…). En fait, s’endormir sous les étoiles est un pur bonheur à vrai dire !

 

Jour 2 :

Lever à 4h du matin, direction Uluru pour le sunrise. Le ciel est assez chargé et on a même reçu quelques gouttes de pluie dans la nuit (sans que ca dérange personne) mais au final, cela crée un lever de soleil magnifique, brûlant ! On mange le petit déjeuner devant ce spectacle, que demander de plus ?
Ensuite, on fonce pour Kata Tjuta (monts Olgas), un groupe de rochers arrondis dont le plus haut de tous dépasse Uluru de 200m. Il est assez tôt pour commencer le trek de 7,4km (fait en 2h30), la boucle de la Valley of the Winds. Une des plus belles randonnées du parc. Le passage le plus difficile est une partie sans ombre, ni source d’eau, ni toilettes pendant quelques km. Mais on l’a passé haut-la-main :).

Après cette bonne marche, on retourne au camp n°1 pour plonger dans la piscine et manger nos sandwichs. On roule ensuite pendant 4h30 pour rejoindre la région où se trouve Kings Canyon, notre trek du lendemain. On découvre le camp n°2 (avec tentes et swag cette fois-ci !) et on fonce tous dans la piscine n°2 en attendant le dîner.
On se pose tous autour du feu de camp alors qu’Adam (le guide) nous prépare un Chicken stir-fry dans des grosses casseroles posées dans le feu. On se fascine pour la « Bush Television » (le feu de camp) pendant une bonne heure et on décide de dormir encore dehors avec les swags car il fait toujours très chaud.
Moment comique lorsqu’Helena et moi décidont d’aller chercher nos serviettes qui sont en train de sécher sur le fil. Il faisait nuit noire et on devait éclairer le sol (au cas où il y aurait un scorpion) sauf que le bâton lumineux de randos n’éclairait rien du tout… Fou rire… Fatigue surement :)
Dans la nuit, on se fait réveiller par quelques gouttes… pas de soucis… On se fait réveiller par une averse… Ah, il est peut être temps de tout transférer dans la tente !! Et heureusement qu’on l’a fait rapidement car grosse pluie à torrent et orage pendant au moins 5 heures !

 

Jour 3 :

Lever à 4h du matin (encore ??), on mange notre petit déjeuner et Adam nous dit qu’il ne sera peut être pas possible de faire la marche de Kings Canyon s’il a trop plu… Mais on va jeter un coup d’œil quand même !
Finalement, pas de soucis, même si le ciel restera couvert pendant toute la marche (pas plus mal pour nous, mais moins pour les photos !)
Nous commençons la Kings Canyon Rim Walk (boucle de 6km, faites en 3h30), tout d’abord difficilement avec une montée courte mais abrupte puis nous sommes récompensés de nos efforts par des vues spectaculaires. Au milieu du parcours, nous faisons une courte pause au Garden of Eden, un endroit qui abrite une piscine naturelle (mais je ne m’y serais pas baignée dans tous les cas, car apparemment, ca sert de toilettes !).

En remontant, nous faisons une (ou plutôt 19) photos de groupes puis la marche arrive à sa fin. Dernier moment magique lorsque nous arrivons à une « echo cave » où on a pu lancer le cri aborigène « Kouuuu i » qui a résonné partout dans le canyon !
Nous nous dirigeons ensuite vers le camp n°3 où l’on pourra profiter de la piscine n°3 et du barbecue bœuf / saucisses et de patates/beans/cheese délicieuses.

Il est temps de rentrer sur Alice… 5 heures plus tard, on y arrive enfin et Adam nous propose d’aller manger une heure plus tard à Annie’s Place tous ensemble pour finir en beauté ce bon roadtrip. Il nous paye même les bières et un jeu à boire où bien sûr, les filles sont les plus fortes :) A 00h, tout le monde rentre au backpacker et le lendemain, il est déjà l’heure de rentrer à Melbourne… Dur dur !
Mini heart-breaking quand il a fallu quitter ce merveilleux endroit !

J’ai aussi pu découvrir le vrai salut Australien : c’est comme si tu chassais une mouche près de ton visage. Il y a tellement de mouches dans ce coin là… C’est impressionnant ! Et ces saloperies viennent carrément dans tes oreilles, près de ton nez, ta bouche ou tes yeux. Juste insupportable !!

Mais pour résumer, j’ai plus qu’adoré mon temps dans le centre rouge. On peut dire que pendant ces trois jours, j’en ai mangé du rocher rouillé ! Et je me demande vraiment combien de litres d’eau j’ai bu en 3 jours…

Listening to : Ed Sheeran – I See Fire
In the airport of Alice Springs and in the King Street Backpacker in Melbourne

2 commentaires

  1. 6 décembre 2013 à 11 h 34 min Cathy et Rémy dit:

    Fannyyyyyyyyyyy,
    merci pour ce beau moment.
    Bises,
    Cathy et Rémy


  2. 9 décembre 2013 à 12 h 40 min Anne dit:

    Coucou Fanny!
    Super ta description et tes photos ! Ca devait être extra :-)
    Courage pour le retour….big bisous +++
    Anne


Écrire un commentaire

Votre commentaire* :

Votre commentaire sera mis en ligne après validation.
*Champs obligatoires. L'email ne sera pas communiqué.

Date de départ pour Sydney : 08 Janvier 2013
Lorient : 21:25:32 - 21 °C
Sydney : 05:25:32 - 9 °C
Distance Locmiquélic/Sydney 17 415 KM
Distance parcourue en Australie : 17600 KM
Photos prises : 5050 photos

> Lire la suite

Contactez-moi !